Bienvenue sur le site de Vidauban

Une ville où il fait bon vivre

Une ville en développement

Une ville qui bouge !

Actualités

"Le Chameau bleu" : une pièce décapante et pleine d'humour noir, avec Adeline Blondieau, Laurent Petitguillaume et Violaine Brébion - qui remplaçait au pied levé Fiona Gélin, malheureusement souffrante.

Les 250 spectateurs présents ce soir à la Salle Polyculturelle De Vidauban n'y ont toutefois pas perdu au change, et la bonne humeur était au rendez-vous.

Dans le cadre du traditionnel Festival de Musique Des Chapelles, l'association Gloriana et les Affaires Culturelles de la Ville ont offert, le dimanche 22 avril, aux Vidaubannais, un très beau récital de musique classique latine (guitare et violoncelle), dans une chapelle Sainte-Brigitte pleine à craquer !

La Mission Locale accompagne les jeunes en leur proposant, à la salle polyculturelle, des rencontres avec les agences d’interim de la Dracénie le jeudi 19 avril de 13 h jusqu’à 19 h aujourd’hui. Venez avec plusieurs CV !

Venu de Fréjus - Saint-Raphaël, l'orchestre Ad Libitum a offert aux Vidaubannais un beau concert classique en l'église Saint-Jean-Baptiste, le dimanche 15 avril 2018.

Les œuvres de Haendel, Vivaldi, Haydn et Tchaïkovski ont ainsi résonné avec ferveur au sein de l'église de Vidauban, devant un public de connaisseurs conquis par le talent des musiciens !

Affluence exceptionnelle pour la traditionnelle Procession à Sainte-Brigitte du lundi de Pâques, avec les Bravadeurs Vidaubannais et en présence de M. Le Maire Claude Pianetti et de certains élus, et sous l'égide du Comité Vidaubannais Des Festivités et de l'ASPEV.

Après l'omelette traditionnelle offerte aux valeureux grimpeurs, les animations se sont poursuivies toute l'après midi grâce aux conférences et activités de l'Association Sauvegarde Patrimoine Environnement Vidaubannais.

Après plusieurs années d'absence, la grande chasse aux œufs du œ a refait son apparition à Vidauban, grâce aux effort du Comité Vidaubannais des Festivités et pour le plus grand plaisir des petits.... et des grands !

Et pour son retour, cette animation a investit pour la première fois le Parc de Loisirs Dracénie provence, qui a reçu une foule nombreuse, pour une distribution gourmande au milieu des mascottes géantes, des ateliers créatifs, de la barbe à papa et des rafraîchissements offerts !

Rendez-vous l'année prochaine !

 

Hommage à Jacques Brel par Les Musiciens du Fauvery - 15 musiciens classiques, deux chanteurs et une chanteuse pour de très belles réorchestrations des plus belles chansons du grand chanteur belge !

Le tout devant plus de 150 spectateurs sous le charme !

 

Gil Alma seul sur scène à Vidauban : un one-man show décapant et follement drôle, par celui qui s'est fait connaître du grand public grâce à son rôle d'Alain dans "Nos chers voisins" (la série comique de TF1).

Un spectacle délirant, insolent et interactif, par un comédien survolté et chaleureux, devant 300 personnes hilares du début à la fin.

Sans oublier la séance de "selfies" avec le public à la fin de la soirée !

Après un séjour à Paris, la classe de CM2 de Mme YOUNES (école Carbonnel), lauréate du concours organisé par les ''Explorateurs de l'eau'', session 2017, a présenté son projet à Mme Sereine Mauborgne, députée de la circonscription et M. Thierry Pesce, 1er adjoint au maire de Vidauban qui suit l'ensemble des conseils d'écoles.

il s'est agi d'échanger sur le thème retenu cette année, la biodiversité, afin de comprendre les enjeux et d'amender en conséquence la proposition de loi présentée au parlement des enfants.
Une bien belle initiative qui enrichit l'expérience de citoyen de nos chères têtes blondes !

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes souriantes

 

Concours Family Chef organisé par le pôle jeunesse,

37 familles ont préparé de succulentes verrines ou des soupes sur le thème de la Provence !

De nombreux ateliers autour de la cuisine ; les arômes, les cocktails, le pli de serviettes, le tri sélectif, la décoration de toques...

 

Belle affluence ce dimanche 18 février 2018 au Parc de Loisirs Dracénie Provence, pour assister au départ de la seconde étape du 50e Tour du Haut Var, qui avait lieu pour la première fois à Vidauban.

Après une matinée d'animations et de rencontres avec d'anciens champions cyclistes, le maire Claude Pianetti, aux côté de certains de ses adjoints, du président de la Communauté d'Agglomération Dracénoise et de la députée, a lancé le départ fictif de la course... avant le départ réel au kilomètre 0 au stade Maurel.

Si vous avez manqué la soirée de présentation des vœux du Maire et du Conseil Municipal à la population, vendredi 26 janvier dernier, voici le film de présentation du bilan de mi-mandat qui a été projeté avant le discours de M. Claude Pianetti :

 

Film réalisé par le Service Communication de la Mairie de Vidauban, sous la direction du Cabinet du Maire.

« Mesdames, Messieurs, Chers amis,
Je suis heureux une fois encore, de constater que vous êtes venus nombreux ce soir, démontrant l’intérêt que vous portez à votre commune ;
s’intéresser aux projets que nous mettons en œuvre, c’est en effet s’intéresser au développement de votre commune, c’est s’intéresser bien évidemment à votre quotidien, mais c’est aussi s’intéresser quelque part, aux autres, c’est être ouvert sur le monde qui nous entoure.
Dans la frénésie du monde moderne et de la vie de la commune, il est bon de s’arrêter un instant… la tête dans le guidon comme on dit, on focalise parfois sur la ligne d’horizon, sur ses objectifs et sur l’avenir, mais sans profiter de l’instant présent et surtout sans prendre le temps d’analyser le travail accompli.
Si cela constitue sans doute certaine recette du bonheur, c’est également primordial car comme disait Anatole France : "ce n’est qu’avec le passé qu’on fait l’avenir".
Et quelle meilleure année que 2017 pour le faire : année charnière s’il en est pour effectuer ce bilan de mi-mandat et tracer les perspectives nouvelles.
Je saisis cette occasion pour remercier Laurence et Christophe, chargés de communication, qui ont passé beaucoup de temps avec mon directeur de cabinet pour retracer ces 20 ans et monter ce film digne du Festival du court métrage ! Ainsi, comme vous l’avez vu dans notre film, 70% des engagements du programme sur lequel vous nous avez élus en 2014, sont d’ores et déjà réalisés et ce, malgré les retards et déboires qui ne nous ont pourtant pas épargnés ! Néanmoins, au delà de l’entretien et du développement courant de nos infrastructures nécessaires à l’adaptation de Vidauban, nous restons mobilisés afin de réaliser avant la fin de notre mandat, 3 projets que nous considérons comme majeurs pour Vidauban.

Parc de Loisirs Dracénie Provence
Le 1er d’entre eux, amené dans mes valises en 1995, porté pendant plus de 22 ans, est le Parc de Loisirs, véritable vitrine et porte d’entrée de notre territoire.
Malgré les difficultés et retards, nous avons pu l’ouvrir au mois d’août dernier avec un certain succès puisque, durant cette période estivale, une moyenne de 1000 personnes/jour ont découvert et profité de ce site exceptionnel et de ses installations.
Je remercie chaleureusement notre Président Audibert-Troin et mes collègues de la CAD, qui nous ont suivi dans ce projet, percevant le formidable potentiel d’attraction de cet équipement pour notre territoire.
La CAD aura en effet rendu possible cette création en investissant 3,5 millions d’euros, ceci sachant que Vidauban complète cette structure par des équipements qui profitent également à l’ensemble de la commune et de ses habitants. Je veux parler tout d’abord de la création de la voie de circulation qui relie la nationale côté Ouest à la route de Lorgues, ce qui permet de décongestionner le centre-ville. Ensuite il s’agit de la création d’un grand parking gratuit d’entrée de ville de 450 places, à 2 pas de l’hyper centre. Enfin, l’achat à la Chambre d’agriculture pour 1,2 million, d’une maison de maitre rénovée actuellement louée, et de ses terrains, ce qui constitue un élément important de notre patrimoine communal pouvant être à terme valorisé.
À ce propos, je voudrais dire qu’au-delà des liens d’amitié que j’ai avec Marc Giraud, le Président du Conseil départemental, je suis particulièrement heureux que notre département aide le Centre du Rosé qui y loge actuellement et qui souhaite se développer.
Sachant que l’agriculture relève pourtant de la compétence du Conseil régional, notre Président a néanmoins souhaité soutenir Fabienne Joly, la présidente du Centre du Rosé, afin de préserver sur notre territoire cette magnifique structure qu’on nous jalouse, porteuse de richesses pour notre département et ses territoires, et qui est destinée à faire rayonner mondialement la recherche autour du vin rosé.
Et dans un contexte ultra-concurrentiel, il est important que le Var reste en tête !
Pour revenir au Parc de loisirs Dracénie Provence, vous l’aurez donc compris, il s’agit d’un équipement exceptionnel pour les communes de notre territoire, un équipement qu’on nous envie dans la région, un équipement aux retombées économico-touristiques évidentes qui profitera toute l’année aux dracénois, et un équipement qui permettra également de promouvoir la Dracénie bien au-delà de nos frontières locales ; il suffisait de lire les plaques d’immatriculation des véhicules présents dès l’été dernier pour finir de s’en convaincre !
Et ce n’est pas un hasard s’il accueillera pour son cinquantième anniversaire, le départ du 2e jour de course du Tour du Haut Var, le 18 février prochain.
Rappelant que le parking et l’entrée sont totalement gratuits tout au long de l’année, 2018 marquera donc la finalisation des travaux et l’ajout d’installations supplémentaires pour parfaire son offre de loisirs : Nous achèverons notamment le système de vidéosurveillance et la liaison qui permettra de relier le Parc à notre base nautique à côté du stade, à côté des pistes circulables, de la plaine aqua-ludique et de l’ensemble des jeux pour enfants, nous rajouterons des emplacements de jeux de boules, des tables de pique-nique, un parcours santé et même un terrain de beach volley.
Par ailleurs, l’entreprise Drop’In, locataire d’un espace sur le parc, rajoutera de façon payante aux parcours flottants et trampolines existants, 13 pistes de toboggans géants qui se jettent dans l’eau appelés « Water Jump ». Quand on voit le succès remporté par ces équipements dans d’autres régions, autant dire que 2018 devrait être une belle année pour notre Parc de Loisirs !
La date n’est pas encore fixée mais peut être que pour l’inauguration, nous proposerons à tous les élus de la CAD et de la commune de se jeter à l’eau : même pas peur ! n’est ce pas Président ?
Ainsi bien qu’il ait fallu plus de 20 ans pour aboutir à cette concrétisation, nous pouvons nous satisfaire d’y être enfin parvenus, surtout quand on voit le résultat, je suis fier de mon "bébé" ! Gageons que nous ne mettrons pas le même délai de réalisation pour nos 2 autres projets majeurs !

Projet commercial Carrefour
En effet, nous vous l’avons expliqué, un second projet d’importance pour notre commune est celui de la moyenne surface commerciale Carrefour, du côté de l’entrée Ouest de Vidauban.
Petit rappel historique : alors que le projet avait été adopté à l’unanimité des membres de la commission départementale d’aménagement commercial, je suis personnellement monté à Paris pour défendre le dossier en appel suite à un 1er recours.
Suite à ce 1er recours, le porteur de projet a donc revu sa copie en représentant un second permis de construire fin 2017; cela devrait permettre de repasser devant la CDAC en février prochain.
Malheureusement, les opposants au projet ont juridiquement continué à faire feu de tout bois, en l’attaquant une seconde fois, pour le bloquer et gagner du temps. Autant vous dire que cela signifie que nous ne sommes pas sortis d’affaire ! Je remercie d’ailleurs Carrefour et M. Caranta, car plus d’un investisseur aurait baissé les bras et renoncé devant une telle hostilité. J’espère juste que dans le contexte actuel, après les annonces du groupe Carrefour de ces jours-ci, autant d’acharnement local ne fera pas remettre en question cette volonté d’installation à Vidauban.
Donc je ne ferai pas d’autres commentaires si ce n’est, pour regretter vivement que des intérêts financiers privés concurrents puissent ainsi bloquer un tel équipement, y compris commercial,pourtant utile à tous et réclamé par le plus grand nombre.

Résidence seniors et pôle médical
Enfin 3e projet majeur de ce mandat, la senioriale et le pôle médical. La bonne nouvelle est toute récente puisqu’elle date de quelques jours ; nous avons passé le délai de recours sans nouvelle embûche juridique : alléluia !
Je rappelle que le 1er permis de construire avait été attaqué au motif que la zone était potentiellement inondable, et qu’il était donc potentiellement risqué de mettre des seniors, personnes dites « à risques », en étage à cet endroit du centre-ville.
On voit bien l’absurdité de cette réglementation qui peut classer en zone à risques des endroits qui n’ont jamais vu d’eau, et refuser un projet qui y met des seniors en étage alors qu’on les accepte en rez-de-chaussée dans la même classification de zone.C’est comme si on disait que face à une inondation, il valait mieux être équipé d’un parachute que d’une barque ! allez comprendre !
Quoi qu’il en soit, aujourd’hui nous pouvons enfin passer à la vitesse supérieure et prévoir les débuts de la construction cette année, soit 4 ans après l’initiative du projet ! Heureusement, nous avions mis à profit ce temps pour peaufiner notre projet.
D’une part, nous recherchons depuis déjà un an et demi des médecins, j’ai envie de dire comme bon nombre de communes de France malheureusement. Nous aurons d’ailleurs la visite d’un groupe d’internes au mois de février pour leur présenter notre projet, et étudier avec eux les faisabilités d’accueil ; merci au Docteur Canonge pour son interface efficace.
Et d’autre part, nous nous sommes donnés les moyens de débuter très vite la construction en démolissant d’ores et déjà l’ancienne école Henri Michel, dont je rappelle qu’elle n’était plus aux normes, et dont la rénovation aurait coûté beaucoup plus cher que celle de la transformation de l’ancien collège en tout nouveau groupe scolaire.
Ainsi grâce à l’investissement de tous les élus et agents que je remercie sincèrement, je crois pouvoir donc dire que notre score de 2 grands projets sur 3 est honorable puisque : le 1er projet, même en retard, suit son cours, le second va concrètement démarrer cette année, quant au troisième il est déjà réalisé !

Autres projets en cours
Résultat d’autant plus satisfaisant quand on l’ajoute à tout le travail qui a par ailleurs, déjà été réalisé depuis le début de ce mandat, et que nous poursuivrons bon train en 2018.
Pêle-mêle, je souhaiterais ainsi citer :
- l’achat de la salle Ifaprix pour 230.000 euros, qui s’ajoutera à la rénovation totale de la Polyvalente pour 900 000 euros en 2019 ; cela nous permettra de faire face aux besoins grandissants des nombreuses associations vidaubannaises.
Rappelons que ces dernières bénéficient, en plus de l’enveloppe annuelle de subventions de 200 000 euros,de conditions de logement et de prêt de salles gratuits toute l’année ;
- un autre sujet, la poursuite du schéma de sécurisation des différents quartiers de la commune contre les incendies et les inondations ; par exemple le hameau de Chaumes sera doté cette année de 2 poteaux incendie, ce qui fera un total de presque 300 poteaux installés sur la totalité de la commune ;
- dans le même temps, la réfection des très nombreux chemins communaux qui subissent les affres des intempéries et de la circulation toujours plus nombreuse, notamment des camions, dont le tonnage est pourtant limité ; A cet égard je précise que nous ne pouvons pas mettre des dos d’âne sur toutes les voies et que, entre les pétitions pour les faire mettre, et les pétitions pour les faire enlever, nous essayons d’être dans la pédagogie et le bon sens citoyen, plutôt que dans la répression et l’interdiction systématiques ! je ferme la parenthèse.
- Grâce au partenariat permanent avec la CAD, le remplacement des containers à ordures et déchets dans tous les quartiers, par des points d’apport volontaire avec bacs enterrés et colonnes de tri sélectif. Je précise que nous peaufinons actuellement le schéma avec les agents de la CAD et le prestataire Pizzorno que je remercie ; il vous faut être patients car nous adaptons nos réponses au fur et à mesure des analyses des besoins spécifiques à chaque Point d’Apport Volontaire, et à chaque quartier, l’objectif étant d’être fin prêts au printemps, n’est-ce pas Madame Morsetti ?!
- Nous poursuivrons la pose de stabilisateurs de pression d’eau pour 400.000 euros et le changement de nombreuses canalisations pour 800.000 euros.
Je redis d’ailleurs que, comme certains autres maires de la CAD, je reste très attaché à la conservation des services de l’eau et de l’assainissement en régie municipale; pourquoi transférer quelque chose qui fonctionne ? De plus, après 2 décennies de travail et d’investissements sur nos réseaux, sauf à définir certaines modalités particulières, je ne trouverais pas normal que ces efforts financiers, payés par les vidaubannais, profitent à d’autres comme par exemple un délégataire qui viendrait juste gérer a minima le quotidien. Il semblerait que nous nous orientions vers un report à 2026 de ce transfert obligatoire des régies à l’agglomération ; c’est heureux.
- Autre sujet la poursuite des changements de candélabres et d’ampoules pour 150.000 euros qui permettront de réaliser des économies sur la consommation de l’éclairage public ; Sur ce sujet, j’ajoute que nous travaillons actuellement à l’éclairage futur du nouveau rond-point des Blaïs, qui dessert les quartiers de Chaumes et Ramatuelle ; j’en profite pour remercier le Conseil Départemental qui, pour 1.2 million a été particulièrement efficace afin de faire sortir de terre cet équipement attendu de longue date.
Et sans trop dévoiler de chose, je peux vous dire que nous avançons à bon rythme sur la future zone d’activité de Matheron, ce qui devrait nous permettre, d’ici la fin du mandat, de répondre favorablement aux nombreuses demandes d’installation d’entreprises qui nous démarchent.
- Toujours grâce au Conseil Départemental, pour un coût total de 1,9 million d’euros, nous verrons cette année la finalisation de l’entrée Ouest de la ville avec la refonte et la sécurisation du 3ème tronçon de la RN7, entre l’entreprise Quérol et le rond-point du jet d’eau.

Les écoles
Enfin, je compléterais cette déjà longue liste d’investissements par ceux qui concernent un sujet majeur : nos écoles. Suivis par mon 1er adjoint Thierry Pesce qui ne ménage pas ses efforts, en plus de l’entretien courant, 500.000 euros seront ainsi injectés chaque année dans les travaux thermiques des différentes écoles.
De plus, sachant que 2 postes ont déjà été ouverts par l’Inspection académique à Henri Michel en 2017, et afin d’accueillir de nouveaux enfants toujours plus nombreux, nous adapterons cette année l’école Kergomard en créant 2 classes supplémentaires et en refaisant la cour intérieure pour un montant de 600.000 euros.
Vous voyez Mesdames les directrices, et Mesdames et Messieurs les parents d’élèves, nous prenons en considération vos demandes. Bien que nous ne puissions pas tout faire, vous conviendrez avec moi je l’espère, que la municipalité fait ce qu’il faut pour le meilleur accueil de nos enfants !

Le centre-ville
Enfin travaux d’importance également cette année, ceux qui toucheront le centre-ville. Comme vous avez pu le voir nous avons commencé en 2017 par l’impasse et la rue de la République, et la rue du docteur Fenouil. 2018 verra le gros de ce chantier avec la refonte complète dessous/dessus de l’avenue Foch, des rues Célestin Gayol et Garibaldi pour un coût de 6 millions d’euros, excusez du peu !
Alors évidemment les travaux de cet axe majeur entrant/sortant de notre ville, comme tous travaux d’envergure, vont entrainer des perturbations dont nous nous excusons dès à présent. Mais sachez que nous mettrons tout en œuvre pour réduire au maximum ces nuisances au travers de phasages, de déviations, et de gestion des périodes d’affluence.

Dotations de l'État
Bien que l’État ne nous ait pas épargnés en baissant ses dotations qui correspondent, pourtant à nos missions de service public, nos efforts de gestion courante, nos régies municipales et notre politique tournée vers les investissements productifs nous permettent aujourd’hui de poursuivre notre développement de façon équilibrée. Ne perdons pas de vue que ce bilan est à mettre également au crédit du partenariat et des liens de confiance que nous entretenons avec le Conseil régional, merci Claude Alemagna, le Conseil départemental et la Communauté d’agglomération ;et c’est là, que d’aucuns appellent, « ma triple casquette », prend tout sons sens.
Je voudrais profiter de cette occasion pour remercier tout particulièrement Marc Giraud, notre Président, dont le dévouement à son département, dont le sens de l’écoute des maires qu’il fut durant 18 ans à Carqueiranne, et dont l’empathie naturelle sont autant de qualités vraies, non feintes, qui nous ont permis de souder au fil du temps une amitié sincère, une amitié qui sert aujourd’hui les intérêts de Vidauban et plus largement de notre canton : merci Marc de ton soutien et de ta présence permanente à nos côtés !
Et j’en profite pour me féliciter de ton interview du jour dans notre quotidien, qui réaffirme clairement que, malgré les baisses de dotation, le Département n’augmentera pas les impôts d’ici la fin du mandat !
Merci également à Olivier Audibert-Troin et aux élus qui composent l’agglomération ; il n’est pas toujours facile de se mettre d’accord à 23, mais grâce au bons sens et au respect mutuel qui nous caractérisent, ainsi qu’aux qualités diplomatiques de notre Président, nous finissons toujours par y parvenir !
Je vous disais à l’instant que l’État ne nous avait pas épargnés depuis plusieurs années ; le changement de Président ne semble malheureusement pas rassurer les petites communes qui sont les nôtres. Bien que nous soyons de bons élèves, nous sommes en effet inquiets en ce qui concerne les obligations irréalistes de construction de logements sociaux tant en nombre, qu’au regard des nombreux besoins indirects qu’elles génèrent.
Même chose pour la suppression des contrats aidés qui grève nos budgets de fonctionnement, et qui se répercuteront de fait, sur la qualité du service public.
Que dire encore du plafonnement irréaliste des dépenses de fonctionnement dans la limite de 1,2% de nos communes avec une inflation à 1%, ou encore de la création de la taxe GEMAPI… Comme les Français, les communes sont à bout.
Les intentions sont certes louables, mais on peut légitimement s’interroger tant sur leur mise en application concrète, que sur la réalité des efforts d’austérité que l’État s’applique à lui-même…
D’autre part, le Président nous annonce une grande réforme de notre système fiscal ce qui, encore une fois, va dans le bons sens. Mais alors qu’on fragilise déjà les finances des communes par la baisse de leurs dotations, pourquoi commencer par s’attaquer à la taxe d’habitation dont on sait qu’elle finance de manière très importante les communes ? On nous dit qu’elle sera entièrement compenser la 1ère année, mais après, on sait comment ça se passe ? Il n’y a pas de miracle, il faudra bien trouver une compensation financière ailleurs, et ce qui pouvait apparaitre comme une bonne initiative pour le contribuable rejaillira forcément sur ce même contribuable, on le voit avec la hausse de la CSG : on prend d’un côté, ce qu’on enlève de l’autre !
Chaque année je vous dis que l’Etat est toujours plus contraignant, inutilement tatillon, tranchant sans prise en compte des problématiques concrètes du terrain, abandonnant ses responsabilités régaliennes et parallèlement réduisant ses compensations financières…Heureusement, et je veux le souligner ce soir, nous avons la chance d’avoir un sous-Préfet à notre écoute, proches des élus locaux, et qui s’efforce de rechercher des solutions concrètes à notre bénéfice: merci Monsieur Portal, votre accompagnement dans la recherche de solutions nous est précieux.
Il n’en demeure pas moins que Paris, bille en tête, met aujourd’hui en péril nos communes et leur autonomie financière : cela devient difficilement supportable car au final qui paiera la note ? d’une façon ou d’une autre, VOUS, NOUS LES CONTRIBUABLES !

Politique nationale
Et puisque j’ai ce soir un petit auditoire je vais en profiter pour pousser publiquement un "petit coup de gueule", certes en m’éloignant un peu des problèmes de la commune mais en même temps pas tant que ça puisque cela touche tout le monde, notamment dans nos campagnes. Je veux parler des attaques scandaleuses contre les automobilistes, jugez-en :
- augmentation du prix du gasoil après avoir encouragé pendant des années ce type de carburant,
- mise en place de péages et de vignettes de circulation dans certaines grandes villes,
- augmentation du coût de parking qui passe à la tarification au quart d’heure,
- passage au 80 km/h sur nos routes du réseau secondaire,
- et pour couronner le tout, privatisation des radars embarqués,
si ça ce n’est pas du racket, je ne m’y connais pas !
J’ai toujours dit que j’étais respectueux du choix des Français ; ils ont voulu du changement, pourquoi pas, ce pays en a besoin. Mais plu de simple cosmétique, nous voulons de vraies réformes de fond qui profitent aux Français, à tous les Français ! Moi, je suis comme Saint-Thomas, "je ne crois que ce que je vois" et pour l’instant, je n’ai pas vu grand-chose si ce n’est, dans la continuité de la grande tradition française, de nouveaux impôts et taxes, encore et toujours ! Saviez-vous que jusqu’à présent, Emmanuel Macron en avait créé 8 en moins de 8 mois ! il est vrai qu’on est très loin de son prédécesseur François Hollande, qui en avait créé 26 en 1 an, un record ! Fort d’une réelle volonté affirmée de changement, j’espère en tous les cas qu’Emmanuel Macron aura le courage d’aller au bout de cette volonté réformatrice, mais s’il vous plait madame La députée, dîtes lui bien : dans le respect des petits maires qui constituent le socle de notre système démocratique !
Regardez ce qui se passe par exemple avec notre politique migratoire. Les media nous parlent ces jours-ci des compensations financières arrachées à l’Angleterre pour gérer l’arrivée des migrants ; mais pourquoi n’avons-nous pas plutôt exigé la renégociation complète des accords du Touquet qui placent la frontière anglaise à Calais ? Au lieu de nous endormir avec de l’argent pour tenter d’organiser l’arrivée de ces pauvres gens, les anglais devraient prendre leurs responsabilités et gérer leur part du problème ; la jungle de Calais n’existerait sans doute pas ! Et cela éviterait aux nombreuses communes françaises de devoir faire face à des réquisitions de locaux pour y loger des migrants. Alain Parlanti évoquait la situation des Arcs la semaine dernière ; il est incroyable que l’État réquisitionne un hôtel de 40 places pour y placer 60 migrants ! Comme il l’expliquait justement, si demain il y a un incendie et des victimes, quelle responsabilité sera recherchée : encore et toujours celle du maire !
Et bien je le dis haut et fort, NON, je ne suis pas d’accord, je ne l’accepte pas, et j’assume cette prise de position !
Voyez-vous en réfléchissant à ce discours, au-delà du bilan et des projets, je me disais qu’il fallait avoir le courage de dire les choses, de vous dire la vérité. Le courage de le dire mais surtout le courage de ses convictions et des actions qui en découlent. Le discours comme toujours remarquable de notre Président Olivier Audibert-Troin lors des vœux de la CAD avait à cet égard cette année, un sens particulier. Tu as parlé mon Cher Olivier de courage dans l’engagement politique, et de façon générale de courage devant tant de sacrifices au service d’autrui sans en être forcément remercié, la reconnaissance n’étant pas de ce monde, contrairement à l’injustice...
Je voudrais dire que nous regrettons le député, qui a tant apporté à sa circonscription même si ce n’est pas celle de Vidauban.
Mais il nous reste fort heureusement, avec la vision et les qualités d’homme qui te caractérisent, le Président de la CAD sans lequel nos communes ne pourraient avancer.
Et à titre personnel, je me réjouis d’avoir retrouvé un peu la disponibilité de l’ami qui m’est cher et avec lequel j’aime partager.
Alors, et c’est le "sage" qui te parle, parce que la politique est un combat, parce que la politique isole, parce que la politique est injuste, après tout ce que tu as donné et au travers de tout ce que tu donnes encore aujourd’hui, tu as gagné le droit de penser un peu à toi et aux tiens.
Pour toutes ces raisons, je profite de cette occasion pour dire publiquement la chance que notre territoire a de t’avoir comme Président ; merci Olivier d’être là, tout simplement.

Remerciements et hommages
Il est maintenant temps de clôturer mon propos avant de partager le verre de l’amitié avec vous tous. Mais avant, en cette période de vœux, je souhaiterais avoir une pensée toute particulière pour les personnes seules, les personnes fragiles, les personnes malades, leur dire que nous sommes avec eux dans l’épreuve, quelle qu’elle soit, et que chaque fois que cela sera possible et qu’elles en feront la demande, nous feront tout pour les accompagner. A tous les autres, je souhaiterais vous adresser mes meilleurs vœux, des vœux de parfaite santé plus que jamais indispensable, des vœux d’accomplissements et de satisfactions personnelles, des vœux de petits bonheurs quotidiens et de partage avec ceux qui vous sont chers.
Je souhaiterais également remercier tout ceux, agents bien sûr, élus et bénévoles qui s’investissent toute l’année, en particulier ce soir, pour faire de ce rendez-vous avec les Vidaubannais, une nouvelle réussite.
À ces remerciements je souhaite associer nos forces de sécurité, militaires, gendarmes et policiers auxquelles j’ajoute les pompiers et la sécurité civile qui ont œuvré tout au long de l’année pour nous protéger ; la menace reste bien présente et aucun relâchement n’est permis !
Je vous avais dit l’année dernière avoir mis les moyens pour notre police municipale,
aujourd’hui je me félicite du partenariat et de la synergie que nous démontrons au quotidien dans lutte ensemble contre la délinquance.
Je tiens également bien sûr à féliciter et remercier l’ensemble des services municipaux, sans lesquels rien ne serait rendu possible, agents auxquels j’associe les agents de la CAD qui réalisent un formidable travail sous l’égide de leur directeur général Monsieur Semavoine, secondé par Véronique Morsetti et Driss Ennagadi fraichement arrivé. J’ai bien sûr une pensée particulière pour mes compagnons d’arme, je veux parler de mon équipe municipale dont bon nombre de ses membres me suivent depuis plusieurs mandats.
Vous l’avez vu à la fin de notre film, cette soirée est dédiée à Maryse notre adjointe aux écoles et à Pierre Dufour, notre collègue, aimés de tous et qui nous ont quittés cette année et que nous regretterons.
Le dévouement de cette équipe, son engagement sans faille et sa loyauté me sont d’un soutien d’autant plus précieux qu’il est indispensable. A chaque dossier difficile, ou qui rencontre les obstacles les plus absurdes, à chaque baisse de moral devant la lenteur ou les dysfonctionnements de notre système, je pense au chemin parcouru avec vous tous, grâce à vous.
Dans ses Mémoires de guerre le Général de Gaulle disait : "Toute ma vie, je me suis fait une certaine idée de la France" et bien sachez-le, je peux vous dire ce soir en toute modestie : "toute ma vie je me suis fait une certaine idée de Vidauban !"
Et bien rassurez-vous, si Dieu me prête vie, j’espère bien que ce n’est pas fini ! Mon envie de réalisations est intacte, elle n’a d’égal que mon optimisme !
Emmanuel Macron disait avant-hier à Davos, sur la scène internationale "France is back" et bien souhaitons-le pour les français !
En cette année 2018 cruciale pour notre pays qui doit relever d’immenses défis, je nous souhaite donc une très belle année, une année d’union, une année de solidarité et de partage, et une année d’espoir et de belles réalisations !
A l’an qué vent, si li sian pasmail qué li siguen pas men Vous souhaiti une bonne anade, ben granade, pas troup salade no troup pébrade !
Vive Vidauban, Vive le Var, Vive la France. »

Affluence record pour la soirée de présentation des vœux du Maire et du conseil municipal à la population, vendredi 26 janvier 2018.

Devant une salle Polyculturelle pleine à craquer, Claude Pianetti a présenté ses grands projets et travaux à venir - après un film de présentation du bilan de mi-mandat.

Un rendez-vous toujours très prisé des Vidaubannais, une fois de plus très réussi.

Vous pouvez retrouver l'intégralité du discours en vidéo ici.

Plus de 200 personnes ont savouré le concert exceptionnel donné par l'Orchestre Philharmonique de Provence dimanche 21 janvier 2018 à la salle polyculturelle, pour marquer la nouvelle année !

Sous la direction de Bernard Amrani, cette grande formation a proposé un programme unique, spécialement pour Vidauban, avec la participation du jeune soliste prodige Johan Foxonet pour une interprétation remarquable du "Concerto de violon en ré majeur opus 35" de Tchaïkovski.

Le marché de Noël et ses nombreuses animations gratuites pour tous ont connu un franc succès cette année encore, grâce à la collaboration entre la Ville, le Comité vidaubannais des Festivités et l'association Vidau'Commerces.

Pour le deuxième jour du marché de Noël, dite "Journée des Enfants", le point d’orgue aura été l'arrivée du Père Noël, la parade de Noël avec les mascottes, et le lancer de bonbons par M. le Maire - suivis par le spectacle musical gratuit "Il était une fois" à la salle polyculturelle.

Et après cette joyeuse Journée des enfants du samedi, le marché de Noël a pris une connotation plus spirituelle et traditionnelle pour le dimanche (troisième et dernier jour), avec la crèche vivante, suivie par la bénédiction du marché par le Père Raphaël Canstein, et le concert gratuit de chants de Noël à l’église à 16h30 ! Sans oublier les diverses animations pour petits et grands toute la journée sur la place... toujours en présence du Maire et des élus du conseil municipal.

 

 

Page 1 sur 2